Une treizième semaine pour Michel Boudaud

Bonjour à tous

Billet N° 13 aujourd’hui ! Comme le temps … Je vais bientôt être à cours de chansons neuves, pourtant, j’ai souvent sous le coude, un début  de texte ou quelques mélodies qui me plaisent bien, alors, pour ne gâcher ni l’un, ni les autres, je ne renonce pas! Cela me rappelle un vieux voisin qui fumait du “gris” et qui voulait arrêter, mais il lui restait toujours un peu de tabac ou un peu de papier à cigarette, alors, pour ne point gaspiller la marchandise, il rachetait le produit manquant ! Il est mort depuis longtemps, mais je crois bien qu’il fume encore!

Je vous joins donc une chanson qui mélange les genres puisqu’elle se prénomme “Photo”, texte tout nouveau qui parle d’une photo âgée…

Je me permets aujourd’hui, de vous recommander Bernard Joyet. C’est certainement une des plus belles plumes de la chanson contemporaine (il est parolier de Juliette notamment). Il a fait beaucoup dans l’humour et le grinçant à ses débuts, formant un duo avec Roland Salomon (Joyet et Roll Mops !), puis, seul en scène, il se fait accompagner au piano par jean-Louis Beydon ou Nathalie Miravette. Il semble écrire sans retenue et attaque stylo bille en tête! C’est “efficace” et  plutôt mordant!

(voir “Le gérontophile” ou “Ma bible” !) Je vous propose une chanson plutôt “sérieuse” (comme si elles ne l’étaient pas toutes, à condition d’être de bonne facture!) . Il s’agit de “Rien s’en va“, petit clin d’oeil à Léo Ferré.

Portez-vous bien et à bientôt .

Michel

PHOTOS

C’est une photo bleue
Mais ce n’est pas la mer,
On y voit juste un peu
Que c’est un peu l’hiver.
Il y a des chapeaux
Et de grands châles gris,
Il ne fait pas très beau,
Le ciel est tout petit.
On y tient par la main
Des enfants étonnés,
Et qui cherchent en vain
A sortir du cliché.
Quelques sourires blancs,
Figés dans leur envol,
Hésitent dans le vent,
Puis tomberont au sol.
La grille du jardin
Encercle des couleurs
Et des flots de parfums
Dans des vagues de fleurs
Qui roulent. La marée
Les pas sont arrêtés,
Mais on entend, tout bas,
De vagues mots blessés
Qui courent. Des soldats
Avec leurs gros sabots,
Par là, seraient passés
Et les petits chevaux
De bois, le sont restés !
Le chemin a tremblé,
La grille du jardin,
Un peu plus qu’à l’été,
A grincé quand ces chiens
Ont pointé leurs museaux.
On voit, malgré le temps,
Au bord de la photo…
Les marques de leurs dents.
Sera forte demain
Et fera des jonchées
De pétales aux chemins.

Une réflexion sur “Une treizième semaine pour Michel Boudaud

  1. Merci Michel pour ce beau texte de chanson “Photo”.
    Ce dernier m’a fait revenir quelques années en arrière lorsqu’au sein de mon club photos lycéen j’ai découvert le développement de la photo en noir et blanc. J’ai eu ce même ressenti en révélant sur papier les négatifs retrouvés dans les affaires de mon grand-père maternel.

    Belle journée, Gisèle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.