L’AEAP entre au GARAE

Les ouvrages de nos auteurs sont désormais regroupés à la Maison des Mémoires de Carcassonne qui abrite l’ethnopôle GARAE.

 
photo: Sylvie Sagnes, Marie-Mad et Jacques Chauvin

Ce sont près de 700 livres que Jacques et Jacqueline (Chauvin/Bellino) ont amenés dans ce centre de documentation unique en France. Ce stock sera désormais complété chaque année par les nouvelles publications de nos écrivains paysans. Il ne reste plus à Christine Bellan, la documentaliste, qu’à identifier et répertorier chaque livre afin de le rendre accessible sur le site du GARAE. Un travail de longue haleine que nous aurons l’occasion d’apprécier l’an prochain lors de l’inauguration officielle de ce fonds AEAP au cours d’un colloque en projet.

Nous devons cet hébergement à Jacques Chauvin que nous remercions sincèrement pour ses nombreuses interventions et fréquents déplacements mais aussi à Sylvie Sagnes, la présidente du GARAE, qui s’est tout de suite montrée favorable à notre collaboration, qu’elle a organisée au mieux de nos intérêts.

 

Une réflexion sur “L’AEAP entre au GARAE

  1. Quelle satisfaction de constater que l’AEAP a contribué à la diffusion des écrits paysans rédigés par ses auteurs qui émergèrent à la fin du XIX° siècle, dès que l’école devint gratuite et obligatoire !
    Aujourd’hui, héritiers de « La Longue marche des paysans français » (Louis Malassis, 2001) nous nous orientons vers « L’Epopée inachevée des paysans du monde », (Louis Malassis, 2004), comme en témoignent les contributions à notre appel à textes, qui laissent présager une publication dans ce sens.
    Un nouveau livre demande à être écrit…
    Chantal OLIVIER

Répondre à Chantal Olivier Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.