2019 a bien commencé pour les écrivains paysans

  • Un immense succès international pour Geneviève Callerot suite aux émissions de télé et aux articles de journaux qui lui furent consacrés en fin d’année. Son livre Deux filles sous la botte se lit dans le monde entier.
  • « Le Champ Delmotte » de Mi-Jo Casimir est traduit en allemand et devrait être publié en Allemagne cette année.
  • Clément Mathieu vient de publier un nouvel ouvrage: Les divers modes d’irrigation de la source à la parcelle (voir sa page sur notre site)

Félicitations! Puisse cette année se poursuive au même rythme pour nos auteurs.

Appel à textes 2019

Sous l’impulsion de son vice-président Gérard Ghersi, l’AEAP lance un appel à textes:  il s’agit de rassembler un large éventail de témoignages sur un thème qui nous réunit : la ruralité.
Vous pouvez prendre connaissance des modalités de cet appel à textes sur la fiche ci-jointe ou sur notre site.
Il est important que cette fiche soit diffusée largement par tous ceux d’entre vous qui se sentent concernés par l’évolution du monde rural,  auprès de vos amis, familles, groupements agricoles, clubs littéraires, etc., sensibles à ce sujet et susceptibles de s’exprimer.

L’objectif serait une publication d’écritures partagées. J’insiste sur le fait que ce projet, qui concerne tous les paysans du monde, a l’ambition d’avoir une ouverture internationale.

Nous espérons pouvoir compter sur de nombreuses participations.
Merci de votre collaboration

Appel a textes AEAP

Marie-Louise Gourdon chevalière des Arts et des Lettres

Elle nous accueille chaque année dans ce beau Festival du livre de Mouans-Sartoux, en  permettant aux écrivains-paysans qu’elle soutient de profiter d’un bel espace. Marie-Louise Gourdon vient d’être décorée chevalière des Arts et des Lettres par Madame la Ministre Françoise Nyssen. Elle partage avec nous ce beau message que lui a fait parvenir Edgar Morin à cette occasion:
« Chère Malou,
Grâce à vous les Lettres sont aimées de Mouans en Mouans et de plus en plus.
Vous êtes la Fée qui faites Fêtes de ce qui ne serait qu’un excellent salon du livre.
Je suis comme d’autres devenu addict de vos journées où le culte de la culture se fait dans la Joie.
Je vous félicite et suis heureux que Françoise épingle sur votre tenue la belle médaille de la Chevalière, chevauchant en portant le grand étendard solaire de la culture.
Votre ami Edgar
Edgar Morin »

Photo prise au Festival 2017, où il chante « A nous, à nous la Liberté »

Félicitations chaleureuses de l’AEAP.

Jacques Chauvin communique

En 2014, les éditions Presses Sorbonne Université avaient publié sous le titre : Emile Guillaumin, paysan-écrivain bourbonnais, soldat de la Grande Guerre, la correspondance de guerre de l’écrivain-paysan Emile Guillaumin, l’auteur de La Vie d’un simple (1904).
Mobilisé comme territorial durant les quatre années de la guerre sur le front d’Alsace, il adresse chaque jour plusieurs lettres tant à sa femme qu’à ses amis, dans lesquelles il décrit la rude vie des soldats, leurs espoirs ou leurs moments de détresse. Vaguemestre puis guetteur dans des abris de fortune, il n’hésite pas à livrer son opinion sur la conduite de la guerre, les incohérences de certains chefs militaires ou l’attitude de l’arrière. L’historienne Josette Chaline a assuré la publication de cette correspondance avec une présentation et un ensemble de notes. Spécialiste d’histoire religieuse et de la Première Guerre mondiale, elle est l’auteure de plusieurs ouvrages et a participé à l’Encyclopédie de la Grande Guerre sous la direction de Jean-Jacques Becker et Stéphane Audoin-Rouzeau.
Cette parution renouvelle l’intérêt pour Emile Guillaumin à la suite de l’étude d’Agnès Roche, Emile Guilaumin, un paysan en littérature (CNRS éditions, 2006). Ce livre, devenu rare, trop rapidement épuisé, mériterait, une décennie passée, une publication à nouveau tant, de lecture aisée, il demeure essentiel, indispensable, pour comprendre le parcours de l’écrivain-paysan.

Emile Guillaumin, paysan-écrivain bourbonnais, soldat de la Grande Guerre, Presse Sorbonne Université, 2014, 408 pages. Présentation et notes par Josette Chaline.

En savoir plus