Un article sur Michel Boudaud

Vous êtes nombreux à apprécier ses, poèmes, ses chansons, ses conseils… bref, ses billets commencés pendant le Covid et dont nous ne saurions nous passer désormais.

Mais qui est-il? Le connaissons-nous vraiment?

Je conseille à son fan-club d’en savoir un peu plus sur cette personnalité hors du commun en se rendant sur le lien: https://posevagabonde.fr/2021/10/31/j-123-michel-boudaud-70-ans-saint-hilaire-de-loulay-agriculteur-poete-chanteur/

Le billet de Michel Boudaud N°25

Bonjour à tous

         Au risque de devenir une (mauvaise) habitude, je vous fais part du décès subit, ce lundi, de Michel Bülher, chanteur suisse très attachant.  Je vous joins  “L’espoir”

        De mon côté, il y a de l’espoir puisque mon calendrier de concerts maintient sa jauge de presque deux concerts par mois en moyenne. C’est dû (j’espère !) aux bons retours venus des prestations précédentes. A  Meung sur Loire, ma deuxième partie (assurée par Bernard Joyet) était très belle, mais la première n’était pas mal non plus. C’était même écrit dans le journal avec un adjectif que ma modestie m’interdit de vous citer ici. 

                            Evénements à venir:

       Concert dimanche 13 Novembre  Au Bignon (44) à 15 H  Salle communale

       Escapade parisienne le 19 pour une “nomination” au prix international “Arthur Rimbaud”

C’est ma chanson “Bois flottés” qui a été retenue. Bon! J’en profiterai peut-être pour faire un tour au Forum Léo Ferré et voir des ami(e)s de la chanson.

       Concert (privé) 26 Novembre à la MDQ de la Vallée Verte de La Roche sur Yon

       Concert le Vendredi 9 Décembre à Tusson (Charentes) à 18H30  (Rés: 06 22 81 22 91)

Première partie poétique assurée par JDanne, Francis Bélliard et Daniel Liamin

       Par ailleurs, mon recueil “Sous l’écorce” est désormais dans les mains de Carole Poujade

pour relecture, recorrection et remise en pages. il y a plus de quarante poèmes et chansons, des photos, une préface et une postface! La totale. Je vous joins la (vraiment) dernière en vous remerciant de votre ècoute et de votre soutien.

       Je vous souhaite un bel hiver à 19 degrés ou de force!

A bientôt

Michel

                                     La vitre

                            Dans le reflet de ma fenêtre

Je me suis regardé rêver

Mais une vitre était brisée

Alors j’ai pu y reconnaître

Le chemin creux et cet automne

Qui saigne dessus la forêt,

Le vent avec son cran d’arrêt

Ne compte plus les coups qu’il donne.

        J’aperçois un soleil qui penche

              Mais je lui connais trop d’orgueil

              Pour qu’il daigne franchir mon seuil

             Et me justifier mes nuits blanches.

             J’invite Madame la  Lune

             Qui s’assoit sans plus de façons

             Sur le toit bleu de ma maison

             Mais rien, au- dedans, ne s’allume

       Au ciel, j’ai largué la grand-voile

Pour une ultime nuit d’été

Mais aucun vent n’y vint souffler

Sur aucune braise d’étoile.

Il y a du gris sur les tempes

De la maison de mon voisin

Et déja l’échelle au sapin

Afin d’y accrocher des lampes.

        Enfin, j’ai relu ce poème

        Que j’avais confié au facteur

        En espérant de tout mon cœur

        Que tu me dises que tu m’aimes

        Mais lorsque tu as lu ma lettre,

        J’ai cru voir ton doigt aussitôt

        Dessiner la tête à Toto

        Dans la buée de ta fenêtre.

                           Lors j’ai plié mon rêve en quatre

             Et dans ces images ténues

             Mon visage est réapparu

             Comme un marmouset gris dans l’âtre. 

             Si l’automne m’a tant froissé,

                           L’hiver peut se garder sa science,

                           Ses courants d’air puisque je pense

                           Que ma vitre n’est pas brisée.

Bernadette Rotrou nous a quittés

C’est avec un immense chagrin que je viens d’apprendre le décès de Bernadette Rotrou, survenu ce matin même suite à une embolie pulmonaire.
Ainsi, elle a rejoint son mari Robert Rotrou, chanteur/compositeur/poète percheron, qui fut un adhérent fort apprécié.

Bernadette fut longtemps la gardienne de la mémoire de l’AEAP en tant que responsable de notre bibliothèque. C’est elle aussi qui avait pris en charge le stand du Salon de l’agriculture les dernières années. Toujours souriante, elle oubliait vite ses coups de colère passagers pour ouvrir grand ses bras aux membres de l’association.
Sa maison était ouverte à tous ses amis et nous n’oublierons pas sa grande générosité ni toute l’énergie qu’elle a consacrée à l’AEAP.
La date de ses obsèques sera annoncée dès qu’elle sera connue.
Que ceux ou celles qui souhaiteraient s’y rendre se mettent en rapport avec la présidente SVP.

A ses filles et ses petits-enfants, plongés dans la douleur, l’AEAP présente ses plus sincères condoléances.

Bernadette (debout) remettant les livres de la bibliothèque de l’AEAP à Marie-Mad Chauvin et Jacqueline Bellino pour leur transfert au Garae en septembre 2019

Rappel: articles pour Le Lien

A tous les adhérents: Le Lien des écrivains-paysans est un bulletin de liaison dont vous êtes les rédacteurs.
Nous y publions les informations que vous voulez bien nous transmettre mais aussi vous pouvez vous exprimer dans une tribune libre sur un sujet qui concerne la ruralité et qui vous tient à cœur.
La récolte de textes a bien commencé et il reste une semaine pour engranger de nouveaux articles que vous pouvez envoyer à : aeap@laposte.net
Merci
La rédaction

Communication de Patrick De Meerleer

Chers amis

Pour info, je vous transmets cette information.
Je suis abonné à cette revue depuis son lancement. Elle est de très belle facture et son contenu riche et varié. Et instructif.
Je partage avec elle sa philosophie, laquelle consiste à considérer les peuples premiers comme des exemples d’humanité à prendre en compte.

Avec mon amitié
Patrick De Meerleer


https://7j0ar.r.a.d.sendibm1.com/mk/mr/f3lDILX74Qi7fqMSBdeoiFiLBlCyopF0BhR7dI2EWzqVJqHXuGdkncb2IcPYvhopjlOWpT_gshBnS_yMGUcLWotmQy9jFtrZ–zWKwOeL1BYziznGcy3dOvF_KbUOhqlCwZ7eg

Une info de Jacques Chauvin

Les Editions Verdier à Lagrasse dans l’Aude nous informent de la parution en 2022 de :

L’Ukrainienne de Josef Winkler et Nietotchka Vassilievna Iliachenko. Traduit de l’allemand (Autriche) par Bernard Banoun (272 pages, 22,00 €)

Résumé : Pendant qu’il écrit son troisième roman, Langue maternelle, qui paraîtra en 1982, Josef Winkler loue une chambre dans une ferme de montagne de Carinthie (land méridional de l’Autriche, limitrophe de l’Italie et de la Slovénie). Il noue alors une relation de confiance avec sa logeuse, qui se met à lui raconter sa vie. Née en 1928 en Ukraine, Nietotchka Vassilievna Iliachenko est arrivée en Autriche à l’âge de quinze ans, amenée de force avec sa sœur par l’armée allemande pour travailler dans une exploitation agricole. L’écrivain lui donne la parole dans la plus grande partie de ce livre. Le lecteur suivra ainsi le destin douloureux de la jeune paysanne dont la famille fut éprouvée par les expropriations massives, puis par l’Holodomor (“l’extermination par la faim”), infligée à l’Ukraine par le pouvoir soviétique. Une figure, celle de la mère qu’elle n’a jamais revue, domine cette autobiographie d’une intensité bouleversante et dont Josef Winkler a tenu à préfacer la traduction française. Elle est accompagnée de documents authentiques : les lettres de la mère à ses deux filles.

En video, un entretien avec Josef Winkler : “Donner parole, faire littérature du témoignage. Entretien du 25 février 2022, durant le Festival de littérature contemporaine Effractions, organisé à la Bibliothèque Publique d’Information du Centre Pompidou à Paris : https://www.youtube.com/watch?v=CMcPvO4xhOw&t=55s

Marcel Grelet dans Ouest-France

A l’occasion de la sortie du tome 2 de son roman La Terre éphémère, qui en compte 5, Ouest-France a publié un article sur Mutations dans son édition du 9 octobre:
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/lherbergement-85260/vendee-dans-ses-romans-d-anticipation-marcel-grelet-imagine-l-avenir-de-la-terre-et-de-l-homme-f11794d6-43f9-11ed-9f8f-3a4ea2d19641

Nous avons hâte de connaître enfin la suite du tome 1 Prémices que nous avions dévoré et lui souhaitons le même succès que tous les autres titres de Marcel.