Article « Du côté du Web… »

Dans la dernière lettre Du côté du Web et de l’informatique agricole nous avons noté cet article qui interpelle les paysans que nous sommes. L’agriculture serait-elle en train de tuer le paysan? A méditer avant notre prochain congrès.

Du côté de pleinchamp.com : Déclin par Anne Sophie LESAGE

11 %. C’est la baisse du nombre d’exploitations françaises entre 2010 et 2016, qui ne sont donc plus que 440 000, d’après une note d’Agreste. Ce sont les exploitations en polyculture élevage et élevage mixte qui diminuent le plus fortement, respectivement -22 % et -34 %. Première explication, sur cette période, nombreux sont les chefs d’exploitation à avoir décidé d’arrêter le lait pour les raisons que nous connaissons tous.

Dans son étude, Agreste souligne une baisse « moins rapide » du nombre d’exploitations que par le passé. En effet, si pour la période 2000-2010 le nombre de fermes françaises diminuait de 3% par an, entre 2010 et 2016 la baisse était de 1,9 % par an. Les reprises/transmissions, moins nombreuses qu’auparavant, se font souvent par agrandissement d’une exploitation préexistante, pour tenter d’enrayer la baisse de rentabilité. En 2016, les fermes françaises possédaient en moyenne 63 hectares, soit 7 hectares de plus qu’en 2010 et 20 de plus qu’en 2000. Cette taille moyenne cache évidement de grandes disparités selon les filières et les régions.

Des exploitations donc, encore un peu moins nombreuses et plus grandes, c’est plus de travail, plus de capitaux engagés et plus de risques faces aux aléas, sans oublier moins de voisins sur des territoires ruraux déjà bien exsangues. Il est évident qu’on ne pourra pas encore perdre des milliers d’agriculteurs sans remettre en cause le modèle d’agriculture français. Il est même nécessaire de s’inquiéter de voir disparaître cette activité dans de nombreuses régions. À méditer !

Voir : https://pleinchamp.com/newsletter/preview_archive/34687

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.