Un article sur Marcel Grelet dans Ouest-France du 26 août

Article de Ouest-France du 26-08-2020

Pour son 11ème livre, La terre des lavandes, l’auteur Marcel Grelet a situé la trame de l’histoire en Provence, sur les terres de Pagnol et Giono. Il y narre la vie de Magda, jeune Espagnole qui, en 1948, décide de fuir son pays natal pour échapper au chômage et au régime autoritaire de Franco, espérant se faire engager comme coupeuse de lavande. Mais dans ce paysage idyllique de Provence, les mentalités sont étroites. L’arrivée de la belle jeune femme est vue d’un mauvais œil. Face aux préjugés et avide de vengeance, Magda va devoir faire des choix…
« J’ai effectué plusieurs séjours dans les Alpes-de-Haute-Provence sur le plateau de Valensole. Toute cette lavande m’a donné l’envie de raconter cette période, quand sa cueillette se faisait manuellement, confie l’auteur Herbergementais. J’ai rencontré beaucoup de locaux, dont Maurice Chaspoul, ancien conseiller général et libraire, une figure du pays. Ils m’ont transmis leurs souvenirs d’enfance.”
Prochainement, une série de livres, dont les manuscrits sont achevés, devrait voir le jour, « dans un registre totalement différent de ce que j’ai pu écrire jusqu’à maintenant ». En attendant, Marcel Grelet est en pleine écriture d’un roman qui se voudra hybride, entre terroir et contemporain. L’auteur sera présent au salon littéraire Le refuge du livre, en forêt de Grasla aux Brouzils, les 29 et 30 août. Entrée libre.
Informations supplémentaires : La terre des lavandes, roman, 300 pages. Collection Terre d’Histoires chez City Éditions.Ouest-France

Marcel Grelet

3 réflexions sur “Un article sur Marcel Grelet dans Ouest-France du 26 août

  1. Et quand nous savons qu’en plus de son abondante création littéraire Marcel cultive son potager, fait ses conserves et confitures, assure le secrétariat de l’AEAP et de surcroît organise le congrès 2021 de l’association dans sa belle région…effectivement, Alain, on ne peut que dire ;Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.