Jacques Chauvin nous informe:

Amis Ecrivains-Paysans, je vous transmets l’information communiquée par l’association paysanne Les Gens de Cherves.  Ils ont écrit :

« Nous y défendons l’intérêt qu’il y a à montrer aux enfants comment la force du vent était utilisée autrefois via les moulins à vent et aujourd’hui via les éoliennes »

Augustin Hérault, qui fut membre fondateur de l’AEAP, l’auteur du Meunier et le vent, du Meunier et les tourbillons, aurait aimé ce que font les Gens de Cherves. Aidons-les à faire aboutir leur beau projet en votant en ligne.
Jacques Chauvin

A nos adhérents, sympathisants et partenaires,

 

RAPPEL : Notre association a candidaté auprès de la Fondation EDF à travers le challenge « trophée des associations ».

 

Nous y défendons l’intérêt qu’il y a à montrer aux enfants comment la force du vent était utilisée autrefois via les moulins à vent et aujourd’hui via les éoliennes. Et comment, grâce à la farine que produisaient les moulins, on arrive à la cuisson du pain.

 

Le prix (1) qui pourrait nous être remis dépend de plusieurs critères, dont celui du nombre de soutiens que notre projet aura recueilli.

 

Ce soutien consiste simplement à voter en ligne pour notre projet, ce n’est pas une souscription.

 

En 5 jours, 108 internautes se sont manifestés… ce qui nous classe actuellement en 6ème position d’un classement qui comprend 52 participants, les autres participants ayant été mis en ligne un mois plus tôt que nous.

 

La clôture des votes est fixée au 5 novembre.

 

Nous vous invitons à prendre connaissance de notre projet et à le soutenir :

      En vous connectant sur https://fondation.edf.com/fr/node/8196

      En cliquant sur l’icône VOTER POUR CE PROJET

      En mettant vos nom, prénom et adresse mail dans la fenêtre qui s’ouvrira.

      En ALLANT CONFIRMER votre vote sur VOTRE MESSAGERIE

      En relayant cette demande à votre entourage.

 

(1) DOTATIONS – 52 prix seront remis pour un montant global de 490 000 € réparti comme suit : 10 Trophées dans chacune des 5 catégories dont 1 prix de 20 000 €, 1 prix de 15 000 €, 3 prix de 10 000 € et 5 prix de 5 000 € ; Le « Trophée du Public » d’un montant de 20 000 € ; Le « Trophée des Salariés d’EDF » d’un montant de 20 000 €.

Les Ecritures paysannes, de l’utopie à la réalité, par Chantal Olivier et Claude Chainon

Nous l’attendions avec impatience, il sera présenté lors de notre congrès la semaine prochaine: un livre incontournable pour tous les écrivains paysans mais aussi pour tous ceux qui s’intéressent à la ruralité.

Chantal et Claude, il y a trois ans s’étaient lancé un défi: étudier la naissance et la progression de l’écriture paysanne à travers ses auteurs. Nous avions eu un aperçu de leur projet lors de leur conférence au congrès de Vendée il y a 2 ans. Nous allons enfin découvrir sa réalisation.

Félicitations aux auteurs mais surtout merci pour cet ouvrage de référence.

L’AEAP au Salon de l’agriculture

Notre association sera présente, cette année encore, sur le salon de l’agriculture, Porte de Versailles, le 3 mars 2017

  • Sur le stand de l’Enseignement public agricole (APREFA), Hall 4, Allée D, Stand 113
  • Près du stand de l’Inaporc, Hall 1, Allée C, stand 8

Nos écrivains paysans pourront venir dédicacer leurs livres et rencontrer leurs lecteurs.

A bientôt,

Salon 2016

Conférences de Jacqueline Bellino sur l’AEAP

La présidente de l’AEAP est invitée à présenter 2 conférences sur le thème:

Agriculture et culture: les écrivains et artistes paysans

Le samedi 16 avril à Vallauris (06) à 15H dans le cadre « La fête du printemps »

Le dimanche 15 mai à Calenzana (Corse) à 14H pour le Festival « Regards du Sud »

Nouvelle publication de Francis Marquet

 Aux éditions  Sutton  de Tours, dans la collection  Mémoires en Images, réalisation  par Francis  Marquet, décembre 2015,

SAINT FLORENTIN  et le Florentinois – tome 2
     A travers des photos, des cartes postales, des documents accompagnés de légendes et d’anecdotes, nous comprenons l’évolution du florentinois de 1944 à 2000 ; Après les  bombardements le grand projet fut la reconsrtruction d’un grand collège qui va avoir un impact sur les environs . Puis grâce à  un maire dynamique des installations industrielles eurent lieu  ainsi qu’un programme de logements collectifs H L M. la population passe de 2700 en 1944 à 7000 hahitants en 1972 ; Il  est retracé toute la vie associative sportive culturelle et sociale mise en place.
    Les villages  environnants ne  sont pas oubliés , en précisant le grand nombre d’agriculteurs en 1955  par rapport  à 2000.
    Des lieux disparus ou des visages oubliés apparaissent et des souvenirs ressurgissent pour le plus grand plaisir du lecteur.