Une réflexion sur “Clément Mathieu communique

  1. L’an passé nous avions eu à Moncy une excellente approche de la pédologie avec Joseph Pousset. L’article de Clément Mathieu porte surtout sur les terres agricoles, donc anthropisées. Il me rappelle mon passé de forestier où la pédogenèse tint une grande place dans ma formation. Les sols forestiers ont, pour la plupart (sauf déboisement ou plantation d’essences exotiques), bénéficié d’une évolution naturelle dans ses quatre dimensions, pour reprendre la démonstration de Clément Mathieu : roche-mère, climat, végétation, temps.
    La méconnaissance de la “vie” d’un sol va jusqu’à lui déverser des boues d’épuration, des huiles de vidange, tout un tas de substances toxiques qui, outre leur migration dans les nappes souterraines, tuent les micro-organismes du sol, indispensables à sa survie. Remercions Clément Mathieu pour son article de sensibilisation, piqure de rappel nécessaire. Le concerto en sol majeur, c’est du Mozart.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.