Jean-Louis Quéreillahc nous a quittés

L’AEAP pleure son Président-fondateur, Jean-Louis Quéreillahc, qui s’est éteint le 25 juillet à l’âge de 97 ans. Depuis 46 ans, il insufflait à notre association toute l’énergie qui l’animait. Ces derniers mois encore il ne ménageait pas ses encouragements et participait par courrier à la réflexion engagée sur l’avenir de la ruralité.

Plus jeune maire, puis conseiller général de France (respectivement à l’âge de 26 et 28 ans), outre ses fonctions d’élu qu’il assuma avec zèle pendant plus de quarante ans, Jean-Louis était un passionné de littérature. Plusieurs de ses livres connurent un grand succès dont Trois sillons de terre rouge fut le plus connu. On peut dire qu’il aura écrit jusqu’au bout de son chemin puisque son dernier livre Un Curé… Mousquetaire a été publié en décembre 2017.

Pour tous ses amis écrivains-paysans l’heure est au chagrin mais un hommage lui sera rendu lors de notre prochain congrès le 5 septembre à Vertaizon (63).

A sa famille, à ses proches, nous présentons nos condoléances attristées.

Ci-dessous, un article paru ce matin sur le journal Sud-Ouest:

https://www.sudouest.fr/2018/07/26/jean-louis-quereillahc-est-decede-hier-5263230-2708.php

Festival du Livre de Mouans-Sartoux

Comme chaque année, l’AEAP tiendra un stand au Festival du Livre de Mouans-Sartoux les 5, 6 et 7 octobre 2018.

Nous y animerons également un café littéraire où chacun pourra présenter un ou plusieurs ouvrages.

Les adhérents souhaitant y être présents sont priés de se faire connaître au plus tôt auprès de la présidente (jbellino@neuf.fr) afin de figurer sur le programme du festival.

Article « Du côté du Web… »

Dans la dernière lettre Du côté du Web et de l’informatique agricole nous avons noté cet article qui interpelle les paysans que nous sommes. L’agriculture serait-elle en train de tuer le paysan? A méditer avant notre prochain congrès.

Du côté de pleinchamp.com : Déclin par Anne Sophie LESAGE

11 %. C’est la baisse du nombre d’exploitations françaises entre 2010 et 2016, qui ne sont donc plus que 440 000, d’après une note d’Agreste. Ce sont les exploitations en polyculture élevage et élevage mixte qui diminuent le plus fortement, respectivement -22 % et -34 %. Première explication, sur cette période, nombreux sont les chefs d’exploitation à avoir décidé d’arrêter le lait pour les raisons que nous connaissons tous.

Dans son étude, Agreste souligne une baisse « moins rapide » du nombre d’exploitations que par le passé. En effet, si pour la période 2000-2010 le nombre de fermes françaises diminuait de 3% par an, entre 2010 et 2016 la baisse était de 1,9 % par an. Les reprises/transmissions, moins nombreuses qu’auparavant, se font souvent par agrandissement d’une exploitation préexistante, pour tenter d’enrayer la baisse de rentabilité. En 2016, les fermes françaises possédaient en moyenne 63 hectares, soit 7 hectares de plus qu’en 2010 et 20 de plus qu’en 2000. Cette taille moyenne cache évidement de grandes disparités selon les filières et les régions.

Des exploitations donc, encore un peu moins nombreuses et plus grandes, c’est plus de travail, plus de capitaux engagés et plus de risques faces aux aléas, sans oublier moins de voisins sur des territoires ruraux déjà bien exsangues. Il est évident qu’on ne pourra pas encore perdre des milliers d’agriculteurs sans remettre en cause le modèle d’agriculture français. Il est même nécessaire de s’inquiéter de voir disparaître cette activité dans de nombreuses régions. À méditer !

Voir : https://pleinchamp.com/newsletter/preview_archive/34687

Congrès 2018 des écrivains et artistes paysans

Plus que quelques jours pour les inscriptions.

Nous vous rappelons que Claude Chainon attend vos bulletins d’inscription avant le 15 juillet pour réserver l’hébergement.

Ce congrès s’adresse à tous nos adhérents mais aussi à leurs amis et à nos sympathisants.

Vous trouverez le programme ainsi que le bulletin d’inscription sur notre site:

http://www.ecrivains-paysans.com/prochain-congres-2018/

Patrick De Meerleer nous fait part de la parution de son nouveau livre: Le Long silence de Veronica

Vous qui avez lu au moins un de mes livres, vous saurez apprécier celui-ci aussi. Sinon, à découvrir au congrès.

C’est Le Pas d’Oiseau, maison d’édition toulousaine qui vient de l’éditer.

Vous en lirez la présentation en allant sur le lien ci-dessous :

http://lepasdoiseau.fr/le-long-silence-de-veronica/

Toutes les bonnes librairies vous le procureront facilement.

Mais vous pouvez aussi le commander sur le site du Pas d’oiseau

ou bien … directement à l’auteur qui se fera un plaisir de vous le dédicacer personnellement.

En ce cas, me contacter, tout simplement.

Je compte aussi sur vous pour difffuser largement cet e-mail autour de vous

Et merci d’avance.

Patrick De Meerleer

Mobile : 06 49 28 76 82

 

Quelques nouvelles de Michel Boudaud

Bonjour à tout le monde

Voici donc des nouvelles à travers chants:
Bel accueil et belle ambiance en Mayenne le 22 Avril chez les amis Claude et Fabienne Marcadé.
Il y avait 6 ou 7 dizaines de personnes,(on n’a pas compté!) on s’abonne!
Deux petits concerts, seul à la guitare, sont en place pour l’instant:
  • Dans un gîte, près de l’étang de Vioreau (44) le samedi 16  Juin à 20H (me contacter si intéressés)
  • A  Mairé- L’évesquault  (79)   le samedi 28  Juillet  a  19  H. Organisation : Bibliothèque et foyer rural – Renseignements et  réservations     05 49 07 96 04
Quelques projets sont envisageables, en particulier à Nantes en Novembre et peut-être aux Moutiers en Retz (44)
DEMAIN SANS DOUTE IL FERA BEAU:
Mon livre de poèmes et chansons me plaît bien! C’est déjà pas mal non?
Une trentaine de ventes se sont faites au « Printemps du livre » de Montaigu et j’en ai de bons retours.
J’ai eu droit à un petit article de presse dans… »La France agricole » ! Cela, grâce à un contact de Jacqueline  BELLINO, présidente des écrivains paysans.
Pour ceux qui voudraient acquérir cet ouvrage ,le  plus simple est de me le commander par mail et au vu de votre adresse, je vous dis si c’est 12 euros et hop, je vous le fais parvenir par mes (plus ou moins) propres moyens ou bien, 16 euros et c’est le facteur qui vous l’apporte.
Voilà, vous savez presque tout et en tout tes tas de causes et de causeries, je vous souhaite un  printemps musiqueur, poétant et chansonniesque ou pire, un beau printemps!
A bientôt
Michel Boudaud.
NDLR:  les spots d’information envoyés par nos adhérents sont repris et diffusés sur le site Du côté du Web et de l’Informatique agricole et systématiquement envoyés à la presse agricole.

7 à Poitiers: un article sur Jacques Chauvin

Ce cordonnier-ethnologue, gendre de notre fondateur Augustin Héraut et adhérent lui-même de l’AEAP, n’a pas les deux pieds dans le même sabot. C’est le moins que l’on puisse dire. Nous en profitons pour le remercier du temps qu’il consacre à notre association, la faisant profiter de ses connaissances éclectiques.

http://www.7apoitiers.fr/enquete/2616/le-cordonnier-nbsp-ethnologue

Un nouveau site pour l’AEAP

Le site de notre association vient d’être remodelé. Plus attractif, avec de nombreuses photos, il présente nos activités et l’esprit qui guide notre association. Il a l’ambition de devenir une plateforme d’échanges et de concertation. N’hésitez pas à y déposer vos messages.

Les pages concernant nos écrivains et nos artistes seront actualisées dans les mois qui viennent.

La page « Actualités » renvoie directement sur ce blog.

Accueil

J’attends vos commentaires,
Amicalement,

Jacqueline Bellino