Paul Rousguisto: de la poésie à la peinture

Paul Rousguisto est entré à l’AEAP en tant que poète. Depuis, il participe chaque année au Festival du Livre de Mouans-Sartoux sur notre stand.
Pendant le confinement, pour combattre l’oisiveté, il s’est essayé à la peinture qui est devenue une nouvelle passion alors même que ce domaine lui était récemment inconnu.
Le résultat est étonnant: un style naïf au service de la puissance du regard de l’artiste, une lumière qui donne aux paysages familiers qui lui sont chers l’intensité des couleurs de la Méditerranée.
Il nous livre ses premières créations que vous pouvez voir sur notre site: http://www.ecrivains-paysans.com/staff/paul-rousguisto-2/

Nouvelle publication de Geneviève Lecocq-Lictevout: “Dernière moisson”

Deux intrigues vont vous emmener dans  un  dédale de suspens à travers les vieilles pierres de   « La ferme des peupliers… »   Une    grande  dame      bicentenaire, témoin de cette histoire vécue dans le Nord par Jean- Edouard et Bertille.

En 1954, à l’âge de 20ans, ils se rencontrent et c’est le coup  de foudre !
Bien qu’issus tous deux du milieu paysan, ils ne sont pas du même monde…
Après le service militaire en Algérie, ils se marient et fondent une famille.
Bertille souffre d’une relation « mère- fille » très conflictuelle… Quel secret se cache derrière cet antagonisme ?…    Mais un évènement incontournable viendra élucider le comportement obscur de cette mère…

Quant à Jean- Edouard, paysan dans l’âme, il exulte à travers l’évolution agricole fulgurante de cette fin et début du 20 et 21 ème siècles ! Comme  toutes les générations depuis deux siècles il a l’intime conviction qu’il passera le flambeau à l’un de ses fils  afin de pérenniser le patrimoine acquis par les ancêtres…  Mais hélas, les temps ont changé !! La Terre leur fait-elle encore écho ? Ce flambeau ne va-t-il pas s’éteindre ? Que deviendra le domaine familial ? Ce septuagénaire est dépité…     Mais alors, serait-ce donc sa « Dernière moisson ?… »

Si vous désirez connaître cette histoire vraie, vous pouvez vous offrir ce livre  au prix de 20 euros, soit en envoyant le bon ci-dessous à : Geneviève Lecocq-Lictevout 49 rue Anatole France Sainghin en Weppes 59184
ou par téléphone : 03 20 58 43 65 ou 06 22 04 34 73
ou par mail : genevieve.lecocq@free.fr

Bon de commande :     
Nom :

Adresse :

Souhaite recevoir—exemplaire(s)à 20euros + 5,90euros frais d’envoi postal.

Date et signature :

Des nouvelles de Michel Boudaud

Bonjourssss à tous (Vous êtes nombreux)

D’ici quelques temps, je vous concocterai un billet mais pour l’heure, juste un aperçu des concerts à venir:

  • Le 15 Août, Concert privé
  • Le 18 Août, participation au Récital Poésie
  • 20 h 30 Salle de la Conserverie – St Gilles Croix de Vie  (Rés: 06 07 50 60 13)
  • Semaine du 6 Septembre, participation au Congrès des “Ecrivains Paysans” à Clisson

        Ensuite, 4 concerts sont quasiment assurés mais où la date n’est pas arrêtée. Ceci pour dire que pour ne pas chanter en même temps dans deux endroits différents, il vaut mieux ouvrir son agenda… Merci de votre compréhension.

       Nouveaux concerts avec pour l’essentiel, de nouvelles chansons. Et bientôt (?)  un nouveau recueil de poèmes et chansons… Jointe, petite photo  du concert d’avant covid chez Louise en Marais Breton.

Je vous souhaite un bel été

Michel

Conférence d’Hervé Pillaud

Le 8 septembre, à l’issue de l’assemblée générale de l’AEAP à Clisson, Hervé Pillaud donnera une conférence sur son livre récemment édité par La France Agricole et qui a pour titre: Cultivons l’avenir ensemble – Ré-concilier agriculture et société. Ce thème sera l’objet du débat qui clôturera la matinée.

Se procurer le livre: https://www.editions-france-agricole.fr/site/gfaed/nouveautes_accueil__gfaed.4464.43085__/fr/boutique/

Consulter la table ronde de présentation du livre: https://youtu.be/D0zvaZeC1ow

Visionner l’allocation du Ministre de l’agriculture, Julien Denormandie, à l’issue de cette présentation: https://youtu.be/XRomaRbYHWQ

Lire l’interview d’Hervé Pillaud par AgriDemain: https://agridemain.fr/nous-devons-saisir-lopportunite-formidable-que-nous-offre-notre-epoque/

Proposition d’impressions

Bonjour, Je vous ai trouvé sur le catalogue de TERRAN Magazines pour qui je travaille depuis il y a longtemps dans l’impression des magazines et d’autres produits. On a fait pas mal de livres ensemble mais pas récemment quand Bernard Bertrand s’est plutôt consacré dans l’edition de ses revues.

Alors, je voudrais vous proposer mes services pour vos impressions de livres et d’autres produits quand vous en aurez.

Merci de trouver à la suite quelques informations sur ma façon de travailler Etant le responsable export de l’imprimerie ZURE à Bilbao pendant presque 20 ans, suite à la fermeture de cette imprimerie je travaille à mon compte en partenariat avec plusieurs imprimeurs avec des différents matériaux et capacités. Ça me permets de proposer une vaste gamme de produits, depuis le numérique jusqu’à la roto ou même des journaux, et j’ai comme ça un partenaire adéquat pour chaque produit de manière que je peux proposer les meilleures conditions dans chaque cas.

Des livraisons en France ne sont pas du tout un problème car nous avons des sorties journalières depuis la frontière d’Hendaye.

Si vous voulez plus information vous pouvez visiter mon site www.damagraph.com, disponible également en français.

J’espère que ma proposition sera de votre intérêt et je reste à votre disposition pour tout besoin de précision.

Cordialement. Angel SÁNCHEZ

Marianita nous a quittés

Elle était de tous les Salons de l’agriculture où elle ne manquait jamais de rendre visite au stand des écrivains-paysans pour faire sa provision de lecture pour l’année.
Sympathisante de longue date, Marianita Paternote de la Vaillée avait fini par adhérer à l’AEAP.

C’est elle qui nous a fait connaître ses amis, la famille Petiot, qu’elle venait aider chaque année Porte de Versailles en veillant avec attention sur les porcs exposés, changeant leur litière, renouvelant les abreuvoirs, apaisant les plus inquiets… Loin de la vie de château. Loin du château de Saint-Pois, près de Saint-Malo, qui lui appartenait.
C’est donc grâce à elle que depuis quelques années nous pouvions partager de délicieuses agapes chaleureuses dans “l’arrière-boutique” du GAEC porcin.

Lors du dernier Salon, en 2020 puisqu’annulé en 2021, elle était venue à ma rencontre sur mon espace dédicace et nous avions longuement conversé, sans doute pour tenter de comprendre (si ces choses-là peuvent s’expliquer) la profonde sympathie qui nous rendait si heureuses de nous retrouver chaque année. Alors que je pensais qu’elle était une employée des Petiot, une fille de ferme en quelque sorte, elle m’avait appris que sa vie se partageait entre ses résidences de Bruxelles, Paris, Saint-Pois et l’Allier où cette femme hors du commun aimait s’occuper des cochons. Et elle m’avait gentiment invitée à passer mes prochaines vacances dans son château… le sort en a décidé autrement.

Marianita s’est éteinte le 15 juillet, des suites d’une affection pulmonaire générée par le Coronavirus. Elle nous manquera fort lors des prochains salons de l’agriculture.

A son fils Emmanuel l’AEAP présente ses condoléances attristées,
La présidente, J. Bellino

Marianita et Alain Petiot au Salon de l’agriculture