Un mot de la présidente

Chers amis abonnés à notre blog,

Un petit mot pour vous dire combien je pense à vous. Je vous espère tous et toutes en bonne santé. A ce jour je n’ai pas eu connaissance de cas de coronavirus dans les rangs de l’AEAP et je m’en réjouis, tout en ayant une pensée émue pour tous ceux qui n’ont pas eu de chance, ainsi que pour nos professionnels de la santé, particulièrement admirables en ces circonstances.

Je voudrais remercier Michel Boudaud, qui nous offre chaque semaine, pour rompre la morosité ambiante, son billet rose, billet doux, d’une valeur inestimable. Qui nous ramène toujours à ce qui pour nous, écrivains et artistes paysans, est l’essentiel : la Terre, l’Homme, le sourire, la musique des mots et des notes.

N’oubliez pas de cliquer sur les titres de vidéos et de poèmes qu’il nous propose afin de pouvoir les visionner.

Je remercie aussi ceux d’entre vous qui profitent de ce confinement pour nous envoyer leurs témoignages et réflexions de paysans. Le moment est propice, en effet, pour s’interroger sur l’avenir que nous voulons offrir à nos enfants. Quelle société, quelle agriculture pour demain? Continuez à nous écrire. Chaque contribution est précieuse car chacune est unique.

Je vous souhaite de continuer à traverser cette zone de turbulences dans la paix de Mère Nature, en savourant les charmes de ce printemps qu’elle continue à nous offrir. Malgré tout.

Avec mes plus amicales pensées,

Jacqueline Bellino

Le billet hebdomadaire de Michel Boudaud

  Bonjour à tous

       Aujourd’hui, ce petit billet est un peu sous l’étendard de l’universalité, étendard multicolore évidemment. Pour essayer de nous extraire de notre quotidien un peu morose, pas facile de trouver des mots roses… Avant le covid, on avait des corps beaux, après, on aura des corvidés!!! Ou regonflés ? Avez-vous vu que “Universalité” coupé en deux donne  “Univers  alité” ? Penchons-nous donc sur son (notre) chevet.
        Ma chanson de ce soir, c’est “La terre, créée le 25 octobre à la “Tour de Arts”, aux Herbiers, en compagnie, notamment des amis Gaby Arnaud  et Philippe Faucheux.
Je ne l’ai pas chantée depuis, donc, elle n’est pas usée!
        Ma recommandation est une danse qui fait le tour de la terre, sur une musique d’un groupe “trad” qui semble irlandais Jiggy
Il  y a une telle fraîcheur qui se dégage de ces gens que je n’ai pas résisté à vous la proposer, même si certains ont sans doute déjà vu cette vidéo.
       Et puis, en prime aujourd’hui, une conversation que j’ai piquée dans les “Brèves de comptoirs” de Gourio. Il y en a quelques unes qui sont pas mal vues, même si, dans la plupart, il y a à boire et à manger! (à boire, surtout!). La voici donc:
        -“S’il y a la vie sur une autre planète, çà veut dire qu’il y a aussi la mort, alors, on est aussi bien chez nous, non?
        -De toutes façons, y en a pas de la vie ailleurs!
        -Si y a  pas de vie, y a pas de mort non plus!
        -C’est bien!
         -Oui!
         -On est la seule planète où y a de la mort dans tout l’univers!
          Y z’ont du pot les autres!!!”
    Je vous souhaite une belle semaine avec une bonne tartine de courage beurrée de sérénité!
Michel

Le billet hebdomadaire de Michel Boudaud

Merci une fois de plus à Michel qui vient égayer notre confinement par ses chansons d’espoir. N’hésitez pas à laisser un commentaire pour lui témoigner à votre tour votre amitié.
Bonjour à tous

     Comme tous les premiers lundis de chaque semaine, je vous adresse un petit billet avec une de mes nouvelles chansons (en texte seulement pour l’instant ! ) et une proposition d’écoute de quelqu’un en général peu connu, mais qui aurait gagné à l’être (et nous avec! ) Cette semaine, c’est Danielle Messia, chanteuse de grand talent, qui a enregistré deux disques. Elle est décédée en 1985, d’une leucémie à l’âge de 28 ans! Elle est un peu connue des amateurs, mais pas assez du grand public;
     Mon texte s’appelle “L’avenir” ! Par les temps qui courent (il n’y a bien qu’eux qui courent d’ailleurs !), l’avenir a-t-il de l’avenir? L’avenir nous le dira ! Cette chanson date d’un peu avant la période de clostrorophorme que nous vivons, et elle se veut plutôt optimiste ! Bon, il faut y croire !
    Bon courage à tous et en particulier aux soignants.
A lundi prochain.
Michel

Gilbert Daudan: un nouveau membre pour l’AEAP

Bienvenue à Gilbert Daudan, cousin de René, notre sympathique auteur-compositeur-interprète paysan, qui vient d’être accepté par notre comité de lecture pour son livre La Dernière ferme avant la rivière.

Je vous remercie, Madame la Présidente, vous et votre comité de lecture, de m’accueillir au sein de votre association!
Cette distinction vient couronner un travail de plusieurs années; elle récompense aussi tous les personnages que j’ai sortis de l’ombre: sans leur présence à mes côtés , fussent ils encore en vie ou déjà morts, ce livre n’aurait jamais vu le jour et je ne serais pas devenu l’individu – avec ses limites et ses contradictions – que je suis!”

Faire plus ample connaissance sur notre site

Laissons-nous donc emballer par Michel Boudaud

Bonjour à tous

Pourquoi se priver des bonnes habitudes? Voici donc mon billet N° 3 avec ce titre pour vous aider dans cette traversée du désert ! Au fait, savez-vous ce qu’est un chalumeau? … C’est un dromaludaire à deux bosses ! Bon, je sais, c’est moyen, mais on fait avec ce qu’on a !
Après Bertin et Tachan, ma  recommandation de cette semaine, c’est un groupe qui a disparu assez tôt, mais qui a marqué par la qualité de ses chansons et la fraîcheur des interprétations. J’ai eu la chance de les voir en concert à Paris sans doute en 73 ! On va préférer le direct, malgré , semble-t-il une qualité de prise de son moyenne; Cramponnez-vous, c’est en noir et blanc, mais les voix sont éclatantes.
Par ailleurs, la punition de la semaine est un texte qui n’a que quelques jours et qui parle…du corona-virus ! Je n’avais vraiment pas envie d’écrire sur ce sujet  (Quel angle: Médical ? Poétique ? Humoristique ? Pas évident pour moi qui ne suis pas médecin et même pas malade  !)
Une amie m’a un peu lancé la perche et puis  le premier vers est venu assez vite, mais après, bonjour !!! Le voici donc en PJ, il s’appelle  “Emballements”
Voilà,confinez-vous bien et dès qu’on finira et bien on fera…on fera mieux qu’avant, j’espère !
A bientôt
Michel